La crème anti-pollution lumière Bleue par Delarom

 stylish young woman in glossy tank top and leather jacket on street at night under blue light

 La pollution, composée en majorité de particules fines, de plomb et de monoxyde de carbone, est présente partout dans notre environnement, notamment dans les grandes métropoles. Ces polluants multiples ne salissent pas que le visage, ils sont également à l’origine de problèmes de peau.

Aujourd’hui, il existe une nouvelle forme de pollution : l’e-pollution. Causée par les recherches informatiques, les envois d’e-mail, la création de sites internet etc., l’e-pollution peut entraîner chez certaines personnes une hypersensibilité électromagnétique. Ce que peu de gens savent en revanche, c’est que la lumière bleue émise par des éclairages LED comme les écrans d’ordinateurs, de smartphones mais également les ampoules de couleur blanche, peuvent être à l’origine de stress oxydatif et de dommages pour la peau. Tous ces points entraînent des problèmes de peau et un vieillissement accéléré de celle-ci.

 

60% des personnes passent plus de 6 heures par jour devant un appareil numérique.

(Source : rapport Cobiosa, quel futur pour la protection de la peau ?)

 

L’exposition au soleil peut-être bénéfique pour la peau et pour la santé en générale. Cependant, une exposition excessive aux rayons du soleil peut avoir des conséquences négatives et entrainer des inflammations de la peau et un vieillissement prématuré de celle-ci, tout comme les lumières bleues causées par les écrans.

Les rayonnements UV du soleil se décomposent en UVC, UVB et UVA, qui vont de 200 à 400nm. Ces rayonnements UV traversent l’épiderme et le derme d’une peau. Lorsque les rayonnements des UVB traversent l’épiderme, cela peut causer des coups de soleil, tandis que les UVA, en traversant le derme, peuvent endommager les cellules et le collagène, et être à l’origine du développement de cancer cutané.

Cependant, peu d’études ont examiné les effets de la lumière bleue sur la peau, alors que celle-ci correspond au spectre visible compris entre 400 et 500nm. Les rayonnements de cette lumière visible pénètrent plus profondément que les UVA, car elles traversent cette fois l’épiderme, le derme et se retrouve dans l’hypoderme, lieu de naissances des nouvelles cellules. Celles-ci, lorsqu’elles se développent, migrent dans le derme pour ensuite stimuler les mélanocytes et kératinocytes de l’épiderme. La bonne production de ces derniers permet de protéger la peau des rayons UV de façon naturelle. Il est donc important de protéger sa peau contre ces rayons lumineux, car si ces cellules sont endommagées à leur endroit de production, c’est toutes les autres couches de la peau qui le seront également.

Les filtres anti-UV, contenus dans les crèmes solaires pour le visage par exemple, ne peuvent protéger de la lumière bleue. Seule une protection anti-pollution lumière bleue le peut.

Rayons lumineux qui traversent couches de peau

 

La lumière visible est responsable d’environ 50 % du vieillissement cutané. L’exposition excessive à ces irradiations peut former des radicaux libres, une inflammation et une dégradation des protéines de la peau, qui sont les causes prématurées d’une peau vieillissante. La lumière bleue augmente la production de ROS (un stress oxydatif) qui génère des dommages et entraine une augmentation de l’apoptose cellulaire de 47% (l’apoptose est un processus par lequel, en réponse à un signal, les cellules s’autodétruisent).

DELAROM a créé Lumino Resist afin de protéger la structure de la peau. Cette crème antipollution lumière bleue à un effet de protection et de prévention sur la peau, en neutralisant le stress oxydatif et en réduisant l’apoptose cellulaire après une irradiation, afin d’éviter que les cellules vivantes ne se détruisent.

Sans titre-2

Lumino Resist est composé d’extrait d’arbre à papillons et de Plankton Marin, d’huile essentielle de Camomille, de Glycogène et de cellules souches d’Airelle rouge.

 

Grâce à la photosynthèse, les plantes exploitent l’énergie solaire en mettant au point des mécanismes biochimiques qui leur permettent de se protéger des radiations excessives. Elles possèdent des propriétés anti-oxydantes et anti radicaux libres.

L’arbre à papillons est un arbuste qui pousse dans les montagnes chinoises, où il s’est adapté au fort niveau de radiation solaire auquel il est exposé. C’est pour cela que DELAROM  a choisi d’en faire son principal actif naturel. La Soliberine, contenue dans la fleur, protège des effets de la détérioration de la peau causée par la lumière des écrans, en réduisant ces effets de 43%. Il prévient aussi l’apparition de points noirs, d’inflammations, d’irritations et d’un vieillissement prématuré de la peau, en protégeant la qualité et la radiance de celle-ci.

Monarch on Butterfly Bush

Quant à l’airelle rouge, cette plante est riche en polyphénols et possède des propriétés protectrices et réparatrices. Considéré comme un « superfruit », l’airelle rouge est riche en vitamine C et E. C’est une plante que l’on retrouve en Amérique du Nord et qui contient des propriétés anti-oxydantes et anti-cancéreuses. Cet actif naturel ne subit aucune modification génétique.

Lumino Resist va donc prévenir votre peau de la lumière bleue en recréant de la densité, de la fermeté et de l’élasticité tout en apportant de l’hydratation à votre peau. Ce soin agit comme un véritable bouclier urbain tout en diminuant les signes de fatigue visibles jour après jour.

 

86% de l’épiderme parait plus purifiée,

81% des consommatrices constatent leurs peaux plus lumineuses,

81% des consommatrices souhaitent acheter le produit après l’avoir testé.

 

Alors, prêt(e) à utiliser une protection contre les lumières bleues ?